Nomenclature des postes de préjudice

Les postes de préjudices indemnisables

L'ampleur de l'indemnisation va dépendre de la durée de l'Incapacité Temporaire Totale (ITT) c'est-à-dire la période pendant laquelle la victime sera dans l'impossibilité de se livrer à ses activités. L'incapacité temporaire peut être partielle (ITP) la victime peut alors se livrer à certaines de ses activités mais n'a pas récupéré totalement.

Elle dépend également du l'incapacité Permanente Partielle (IPP) c'est-à-dire la perte de la capacité fonctionnelle évaluée sous forme de pourcentage.

L'incapacité permanente partielle peut avoir des répercussions sur la capacité économique de la victime. Il y a alors un préjudice professionnel.

On doit en outre rechercher si la victime a des besoins en aide humaine, temporaires ou définitifs et la durée de ces besoins.

Enfin il faut prendre en compte les souffrances endurées (Pretium doloris), le préjudice esthétique, le préjudice d'agrément.

La modification intervenue le 21 décembre 2006 sur le recours des tiers payeurs a permis d'introduire l'utilisation de la nomenclature dite Dinthilac du nom du Président de la 2ème chambre de la Cour de Cassation qui, à la demande du Secrétariat d'Etat aux droits des victimes avait été désigné pour animer une commission chargée d'élaborer une nomenclature des postes de préjudices.

Celle-ci distingue entre les préjudices temporaires et définitifs, patrimoniaux et extra-patrimoniaux :

Préjudice patrimoniaux

Préjudice patrimoniaux temporaires (avant consolidation)

  • Dépenses de santé actuelles,
  • Frais divers - compris tierce personne temporaire,
  • Pertes de gains professionnels actuels.

Préjudice patrimoniaux temporaires (après consolidation)

  • Dépenses de santé futures,
  • Frais de logement adapté,
  • Frais de véhiucle adapté,
  • Assistance par tierce personne,
  • Perte de gains professionnels futurs,
  • Incidence professionnelle,
  • Préjudice scolaire, universitaire ou de formation.

Préjudice extra-patrimoniaux

Préjudices extra-patrimoniaux temporaires (avant consolidation)

  • Déficit fonctionnel temporaire
  • Souffrances endurées
  • Préjudice esthétique temporaire

Préjudices extra-patrimoniaux permanentes (après consolidation)

  • Déficit fonctionnel permanent
  • Préjudice d'agrément
  • Préjudice esthétique permanent
  • Préjudice sexuel

Préjudice extra-patrimoniaux évolutifs (hors consolidation)

  • Préjudices liés à des pathologies évolutives.

Il convient également de prendre en compte de préjudice des victimes par ricochet c'est-à-dire des ayants droits d'une personne décédée mais également de celles qui accompagnent un proche blessé.

Pour toutes informations complémentaires n'hésitez pas à contacter votre Avocat Maître François Regnier.

 

Actualités

Retrouvez l'article sur : http://www.courrier-picard.fr/109970/article/2018-05-15/abbeville-les-plus-gros-gagnants-etaient-les-organisateurs-du-loto

En savoir +

Le traitement fiscal de la prestation compensatoire en cas de divorce

Le traitement fiscal de la prestation compensatoire  La prestation compensatoire est destinée à compenser la différence de niveau de vie susceptible d’exister entre les époux, du fait du divorce....

En savoir +

Une nouvelle indemnisation en cas d'aggravation de vos préjudices

Les victimes ne le savent pas assez mais si leurs séquelles se sont aggravées après qu'elles aient obtenu une indemnisation qualifiée, à tort, de "définitive", elles peuvent sous condition...

En savoir +

L'indemnisation des victimes de la route en cas de faute de leur part

Les non-conducteurs Les non-conducteurs (passagers mais aussi piétons ou cyclistes, dont le statut est différent des motards puisque ces derniers conduisent un "véhicule terrestre à moteur") sont...

En savoir +

Conserver l'usage du nom de son mari après divorce

Conserver le nom de son mari après divorce : possible mais soumis à condition Le principe édicté de longue date est que l’épouse divorcée reprend normalement l’usage de son nom de...

En savoir +

DEPAKINE, LE SCANDALE (SUITE)

Création d'un comité d'indemnisation pour les vitimes de la Dépakine Un décret publié au Journal officiel le 7 mai 2017 met en place un collège d'experts chargé d'instruire les demandes...

En savoir +

Maître François REGNIER, avocat de victimes d'agression sexuelle à Abbeville et Amiens

Un jeune apprenti, victime d'agression sexuelle dans un restaurant d'Abbeville Un jeune apprenti, en stage dans un restaurant d'Abbeville a été victime d'agression sexuelle en mars 2017. Le Tribunal Correctionel d'Amiens...

En savoir +

Détermination de la responsabilité : Victime d'un accident de la route

Avocat des Victimes d'accident de la route Maître François Régnier avocat des victimes d'accident de la route, s'interroge sur la question de la responsabilité de l'hôpital d'Abbeville....

En savoir +

Dépakine, le scandale

Victimes d'accident médicale Mise en cause de la Dépakine : à l'origine d'un handicap Le livre d'une mère lanceuse d'alerte : Le témoignage de Marine MARTIN, mère de deux enfants nés...

En savoir +

Experts d’assurance ou pseudo associations de défense de victimes : attention danger !

Victime d'accident de la route : avocat pour demander des indemnisations Un arrêt rendu le 25 janvier 2017 par la Première Chambre Civile de la Cour de Cassation confirme qu’une victime d’accident de la...

En savoir +